Appel citoyen pour l'indépendance des médias
< interpeller les pouvoirs publics
En 2021, l’économiste des médias et présidente d’Un Bout des Médias Julia Cagé et le juriste Benoît Huet, ont écrit à quatre mains le livre “L’information est un bien public”. Tous deux sont membres du Conseil d’administration de l’association.

Que retenir de “L’information est un bien public” de Julia Cagé et Benoît Huet ?

En 2021, l’économiste des médias et présidente d’Un Bout des Médias Julia Cagé et le juriste Benoît Huet, ont écrit à quatre mains le livre “L’information est un bien public”. Tous deux sont membres du Conseil d’administration de l’association. 

Pourquoi ce livre est-il né ? 

L’approche proposée par ces deux auteurs est de pointer les dérives liées à l’indépendance des médias, pour ensuite proposer des solutions sous forme de réforme. À quelques mois des élections présidentielles, le projet plaidoyer - enfanté dans ce livre - souhaite donner des clés pour une meilleure gouvernance des organisations médiatiques. Il faut que nous puissions éviter que certains scénarios dramatiques ne se répètent. De plus, l’objectif est de sortir les citoyens de cette situation d’impuissance face aux problèmes démocratiques posés par certains rachats. 


Démocratiser l’actionnariat des médias et leur gouvernance, c’est garantir l’autonomie des rédactions et démocratiser l’information : démocratiser sa production pour commencer, en faisant des salariés les meilleurs garants de la protection d’un journalisme indépendant. Démocratiser sa consommation également en remettant les citoyens au cœur de l’écosystème médiatique, des citoyens qui seront mieux informés quant au fonctionnement de médias plus transparents, des citoyens devenus maîtres dans l’allocation des subventions publiques aux médias, des citoyens qui, enfin, seront incités à devenir eux-mêmes actionnaires de leurs médias.

“Pour une loi de démocratisation de l’information”

Une fois que les dérives ont été pointées, il s’agit de montrer que les rouages de la gouvernance des médias ne sont pas figés grâce à l’outil démocratique. Pour ce faire, le dernier chapitre de l’ouvrage propose plusieurs pistes de réformes à mettre en place au niveau institutionnel. Julia Cagé et Benoît Huet ont montré que le fonds de dotation ne suffisait malheureusement pas à garantir l’indépendance d’un média sur le long terme. 

Pour pallier ces failles, les auteurs ont élaboré plusieurs principes fondamentaux pour une gouvernance démocratique des médias.

  • Une gouvernance démocratique à tous les niveaux qui garantisse pleinement l’indépendance des rédactions, avec en particulier la mise en place d’un organe de gouvernance paritaire composé au moins à moitié de salariés. 
  • Un droit d’agrément qui garantit qu’aucune cession de titres, entraînant un changement de contrôle du média, ne puisse se faire sans l’accord de l’organe de gouvernance paritaire. 
  • Une transparence financière totale, tant du point de vue de l’actionnariat que de la gouvernance du média (et le cas échéant de la société – ou de l’entité à but non lucratif – qui le possède).
  • Un investissement conséquent dans la qualité de l’information produite, qui passe par un engagement à mettre en réserve une partie substantielle des bénéfices, ainsi que par un nombre minimum de journalistes professionnels et suffisamment rémunérés (suivant les moyens du média). 

Aussi, ils proposent d’autres idées politiques :

  • Conditionner l’accès au régime économique de la presse et l’octroi de fréquences audiovisuelles au respect de ces conditions
  • Réformer les aides à la presse avec les “Bons pour l’indépendance des médias”
  • Créer un fonds de pérennité pour les médias


Réformer est nécessaire

Ces deux membres du Conseil d’administration d’Un Bout des Médias proposent cette initiative citoyenne que représente le projet plaidoyer pour redonner du pouvoir aux journalistes ainsi qu’aux citoyens. Interviewée par Ali Baddou dans la matinale de France Inter, la présidente d’UBDM Julia Cagé explique qu’en France “on n’a pas repensé la propriété des médias depuis 1944”. 



Ce livre est à disposition des journalistes mais pas seulement : c’est une arme au service de tous les citoyens. Parce qu’il faut comprendre pour agir. Parce qu’il est urgent que les journalistes ne soient plus seuls dans leur combat pour l’information. Il ne s’agit pas ici d’un combat pour les journalistes, mais d’un combat pour nous-mêmes, citoyens, car qu’est-ce qu’un système politique dans lequel nous ne serions pas suffisamment informés avant d’aller voter ?


Anne CHIROL


Crédits photos : Romary Daval


Référence :

L’information est un bien public. Refonder la propriété des médias, Julia Cagé et Benoît Huet (2021)


Ne ratez plus les nouvelles d'Un Bout des Médias !

En vous inscrivant à notre newsletter, vous serez maintenus informés de nos actualités, nos événements et nos actions !

Merci ! Nous avons bien enregistré votre inscription à notre newsletter 🤍
Hmm... On dirait qu'il y a eu une erreur au moment de votre inscription !

Vous souhaitez soutenir Un Bout des Médias ?

Adhérez ou faites un don à l'association

Pour nous aider à porter ce projet ambitieux, n'hésitez pas à adhérer à Un Bout des Médias ou à nous faire un don pour nous soutenir !

Participez aux projets de notre communauté

Nos membres sont réunis autour d'un objectif commun auquel chacun peut participer en toute liberté. Venez contribuer à nos actions !