Le Fonds pour une Presse Libre (FPL) a ainsi déjà pu permettre au cours des derniers mois à sept médias à se développer, tels que la revue Far Ouest, Guiti News, Orient XXI, ou encore Disclose. 

Le Fonds pour une Presse Libre (FPL) lance une nouvelle campagne participative

Créé en 2019 par les fondateurs de Mediapart, le Fonds pour une Presse Libre possède la Société pour l’Indépendance de Mediapart qui elle-même possède la Société Éditrice de Mediapart. Son objet premier est de soutenir l’indépendance du média d’investigation en ligne qui ne peut plus grâce à ce fonds de dotation aujourd’hui être vendu, mais il a également pour finalité de défendre le pluralisme de la presse et l’indépendance du journalisme.


Le Fonds pour une Presse Libre (FPL) a ainsi déjà pu permettre au cours des derniers mois à sept médias à se développer, tels que la revue Far Ouest,  Guiti News, Orient XXI, ou encore Disclose. 


Le 13 octobre dernier il a lancé une première campagne de financement sur Kisskissbankbank, campagne qui a engrangé plus de 57 000 € en 24 heures. L’objectif du premier palier est de 100 000€, à atteindre avant le 15 novembre.


Pourquoi cette campagne ? Pour aider d’autres médias à devenir plus indépendants. Une action qu’Un Bout des Médias encourage, puisque l’association est engagée dans ce combat depuis sa création en 2020, comme en témoigne la campagne de financement participatif « Entrez dans Le Monde » lancé avec succès il y a plus d’un an.


Mediapart en tête de ligne

Grâce à la création du Fonds pour une presse libre, Mediapart est devenu le premier média à atteindre « l’indépendance irréversible ». En d’autres mots, le titre d’Edwy Plenel est le premier média non cessible, non spéculable et non achetable. Mais la mission du fonds est également de défendre la liberté de l’information, le pluralisme de la presse et l’indépendance du journalisme au-delà de Mediapart. Le FPL se veut en effet complètement indépendant de Mediapart dans son action comme dans son fonctionnement. Les dons versés au Fonds ne peuvent en particulier pas « bénéficier directement ou indirectement à Mediapart ». 

Comment soutenir le FPL ?


Comment le FPL compte-il agir pour s’ouvrir à l’ensemble de la presse indépendante ? Le Fonds a réuni une équipe d’experts et de bénévoles, issus de divers domaines de prédilection (journalistes, universitaires, éditeurs, professionnels des médias…) qui ont pour mission de « dénicher des projets ambitieux, sélectionner celles et ceux qui recevront notre soutien financier, mais aussi accompagner les médias vers leur indépendance financière ».


Anne CHIROL

Crédits photos : FPL

Je m'inscris à la newsletter

Nous avons besoin de vous !

En adhérant à l'association Un Bout des Médias, vous défendez l'indépendance des médias.

J'adhere a un bout des médias
En partenariat avec Cartooning for Peace