Un Bout des Médias soutient Médiacités dans sa campagne d’abonnement. Sur les 2 000 abonnements nécessaires à sa survie, le média en a déjà recueilli plus de 1 500 ! N’abandonnons pas si proche du but !

Médiacités a besoin de 2000 abonnements pour survivre

En 2016, à la suite d’un changement d’actionnaire de L’Express, cinq journalistes quittent le journal pour fonder un média qui leur ressemble et qui va bouleverser le paysage médiatique français. Médiacités est un média d’investigation locale, qui a d’abord débuté dans la métropole Lilloise. Multi-villes, il est aujourd’hui aussi présent à Lyon, Toulouse et Nantes… en attendant d’autres villes ! . Les fondateurs ont choisi de créer un média libre, indépendant et sans publicité. Malheureusement, Médiacités paie aujourd’hui le prix de cette liberté. 

“Nous nous sommes fait une promesse, celle de ne jamais accepter de revenu publicitaire qui nuirait à notre liberté éditoriale.”
L'équipe de Médiacités

Pourquoi soutenir Médiacités ?

En octobre 2021, le média a lancé une campagne d’abonnements pour soutenir l’information de qualité ainsi que la rédaction qui la produit. S’il n’atteint pas les 2 000 abonnements d’ici la fin de l’année, la pérennité de Médiacités sera en danger. Pourquoi cela devrait-il tous nous préocupper ? Parce que si Médiacités meurt, nous, citoyen.ne.s, perdrons collectivement une information de qualité dans les régions, bien public qui manque déjà cruellement du fait de la sur-concentration des médias à Paris et de l’affaiblissement économique des journaux locaux au cours des dernières décennies. 

Interviewé par Un Bout des Médias, le directeur de la rédaction Jacques Trentesaux explique la démarche de Médiacités et pourquoi ce site d’information en ligne doit à tout prix rester en vie.


Bien sûr, il existe encore la Presse quotidienne régionale et départementale. Néanmoins, il faut rappeler qu’elle traite l’information de façon plutôt traditionnelle et tend malheureusement à s’appauvrir - et ce malgré les protestations des rédactions qui font tout pour défendre leur métier - avec la fermeture de titres et la réduction des effectifs au cours des dernières années. 


Grâce à son développement dans plusieurs villes françaises, Médiacités a apporté une façon de traiter l’actualité avec un regard neuf, en favorisant une multiplication d’angles toujours plus originaux. Pour ce faire, les différentes rédactions ont recours à des journalistes et à des pigistes implantés dans chaque ville. Ces professionnels traitent de tous les sujets importants dans vos régions, en proposant par exemple des enquêtes de  “journalisme de solutions” face aux enjeux de demain. Ce type de journalisme revient à pointer un problème et à présenter des idées novatrices que des citoyens ont eu. 


 “Une information salutaire pour nos territoires !”


Pour soutenir Médiacités, Un Bout des Médias a tenu à demander à des journalistes de la rédaction ainsi qu’à ses lecteurs pourquoi elles et ils considèrent que ce site d’information en ligne est un acteur du paysage médiatique important pour assurer la liberté de la presse et sa pluralité.


De plus, Médiacités tient à rester un garant de la démocratie, en offrant par exemple à ses lecteurs un suivi post-élection des personnalités politiques élues. « Qu’est ce qui a été fait ? Partiellement fait ? Ou pas du tout fait ? » comme l’explique Ludovic, un fidèle lecteur. En tant que contre-pouvoir, Médiacités propose un réel décryptage pour conférer des clés de lecture aux citoyens, sans leur dire « ce qu’il faut penser ». Dans ces communes, l’équipe de journalistes enquête sur les coulisses de la vie politique avec l’objectif de lever le rideau qui obstrue certaines réalités.


Pour Myriam, autre lectrice issue de la région roubaisienne, qui fait partie de la première vague d’abonnés : “c’est un pari sur l’info que je n’ai jamais regretté. On a vraiment besoin d’un journalisme d’investigation local. Je trouve que c’est important qu’il y ait de l’information sur l’action publique locale et territoriale des collectivités de notre secteur. Abonnez vous à Médiacités, je pense que vous ne serez pas déçus si vous vous intéressez à la chose publique.” Avant d’ajouter : “c’est une information salutaire pour nos territoires !” 


Chaque jour, Médiacités raconte et enquête en toute indépendance sur des sujets d’intérêt public : santé, environnement, économie locale, logement…


Horizontalité :  “l’information, c’est vous.”


« Chez Médiacités, nous pensons que vous avez bien plus à apporter qu’un commentaire au bas d’un article ».


Sur la plateforme Véracités, les journalistes lisent les questions du public, qu’ils résolvent à travers des articles qu’ils prennent le temps de construire. De plus, grâce aux enquêtes collaboratives #DansMaVille, les témoignages et expertise des lecteurs viennent nourrir les articles de Médiacités. Le média organise des rencontres avec son public, en se rendant chez vous pour vous rencontrer, directement dans vos salons. Pour l’un des co-fondateurs Jacques Trentesaux, directeur de la rédaction, il s’agit d’un moyen de recréer un lien de confiance entre citoyens et journalistes, mais aussi d’avoir des remontées issues du public. Certaines personnes en profitent même pour livrer des informations aux journalistes. 


“Un média accessible et proche de vos préoccupations : c’est aussi ça que vous découvrez en vous abonnant à Médiacités.”


Quelle garantie ? 


Les 8 cofondateurs sont majoritaires et possèdent 56% de l’entreprise, tandis que 159 investisseurs particuliers se répartissent les 44% restants. Autrement dit, personne ne peut les empêcher de publier une enquête. Par conséquent, lire Médiacités revient à soutenir un journalisme libéré et entièrement indépendant l. Voilà pourquoi Un Bout des Médias a choisi de soutenir ce média d’utilité publique, puisque nous accompagnons les médias indépendants et les rédactions qui le souhaitent dans leur pérennisation.


Soutenir Médiacités, c’est par ici.


Réécouter le passage de Jacques Trentesaux sur L’Instant M, c’est par ici.


Pour en savoir plus sur l’accompagnement proposé par UBDM aux médias, c’est par ici.


Anne CHIROL

Je m'inscris à la newsletter

Nous avons besoin de vous !

En adhérant à l'association Un Bout des Médias, vous défendez l'indépendance des médias.

J'adhere a un bout des médias
En partenariat avec Cartooning for Peace